Evidence based

CBD et Fibromyalgie : Recherche et compréhension actuelles

Le cannabis s’est révélé être une solution de rechange sûre et naturelle pour le traitement de la douleur et de l’inflammation chroniques associées à la fibromyalgie.

Article By
Justin Cooke , Posté 4 semaines depuis

Environ 2% de la population reçoit un diagnostic de fibromyalgie au cours de la vie [1]. 

La fibromyalgie ne peut être guérie — et la plupart des options de traitement varient d’une personne à l’autre. [2].

Il y a eu quelques études — principalement précliniques, d’observation ou de petits essais cliniques — sur l’utilisation de cannabinoïdes à base de plantes pour traiter la fibromyalgie. Bien que les résultats aient été positifs dans l’ensemble, nous avons besoin de plus de recherches pour en tirer des conclusions.

Cela étant, il y a certains domaines clés pour lesquels le CBD peut procurer des avantages intéressants en vue du traitement de cette affection.

Examinons la fibromyalgie et la façon dont le CBD interagit avec le corps. Cela pourrait nous éclairer sur les raisons pour lesquelles le CBD est si populaire parmi les personnes atteintes de cette maladie.

  • Table des matières

Résumé : utilisation du CBD contre la fibromyalgie

Les cannabinoïdes sont des composés chimiques qui interagissent avec le système endocannabinoïde — qui sert dans la régulation d’un grand nombre de processus dans le corps humain. On estime que plusieurs de ces processus sont impliqués dans les symptômes de la fibromyalgie.

Ces cannabinoïdes comprennent trois classes:

  1. Phytocannabinoïdes — présents dans les plantes
  2. Endocannabinoïdes — présents chez les humains
  3. Cannabinoïdes synthétiques — fabriqués par l’homme, ne se trouvant pas dans la nature

Les deux composés les plus étudiés sont le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). Ces deux substances interagissent avec le Système endocannabinoïde (SEC) de l’organisme, mais ont des effets très différents.

Le SEC régule le Système nerveux central (SNC). Puisque le message de la douleur se transmet d’un neurone à l’autre, les scientifiques s’intéressent au rôle que joue le SEC pour renforcer ou affaiblir ce message (plasticité synaptique) [4].

Le THC est le principal responsable des effets psychoactifs du cannabis, donnant à ses utilisateurs l’impression de “planer”. Les effets euphoriques du THC peuvent également créer une dépendance chez certaines personnes et causer d’autres effets secondaires comme l’anxiété, la paranoïa, les étourdissements, la perte de coordination ou l’augmentation du rythme cardiaque [5].

Le CBD, par contre, n’entraîne pas d’effets secondaires euphorisants — et nombreuses sont les éléments indiquant qu’il s’agit d’un traitement anti-épileptique efficace [6]. Ce qui est conforme à l’idée selon laquelle le SCE régule la façon dont les neurones interagissent dans le SNC.

En termes plus simples, il a été démontré que le CBD peut influencer les troubles provenant du système nerveux.

Il existe de nombreux rapports et observations sur les propriétés suivantes du CBD :

  1. Analgésique
  2. Anti-anxiété
  3. Antipsychotique
  4. Anti-inflammatoire

Avantages du CBD dans le traitement de la fibromyalgie :

1. Le CBD réduit la douleur

Il existe une multitude de rapports anecdotiques sur l’efficacité du CBD pour réduire la douleur chronique, comme celles induites par la fibromyalgie. Dans une étude portant sur la douleur articulaire, des études pré-cliniques indiquent qu’il existe une interaction entre le CBD et le SEC, ce qui pourrait expliquer les propriétés analgésiques du CBD. [7].

Une autre étude a montré que le CBD interagit avec l’activité des astrocytes. C’est un autre élément d’information qui peut expliquer pourquoi la prise de CBD est capable d’affecter une myriade de symptômes neurologiques. Les astrocytes sont un type de cellules du cerveau qui régule l’activité synaptique et l’inflammation. [8].

2. Le CBD pourrait améliorer le sommeil

Le CBD a montré des effets positifs sur la régulation de la qualité et de la quantité du sommeil grâce à son activité calmante et anxiolitique [8].

3. Le CBD combat l’anxiété et les symptômes de dépression

Divers essais précliniques et de petites études à double insu (ou en “double aveugle”) ont mis en évidence que le CBD fonctionne bien pour traiter l’anxiété et la dépression ainsi que d’autres problèmes neurologiques.

L’une des principales façons dont le CBD agit pour soulager les symptômes de la dépression consiste à éliminer l’inflammation sous-jacente dans le cerveau — qui est étroitement liée à la dépression [10].

Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

La fibromyalgie est une maladie chronique qui provoque une douleur généralisée dans tout le corps, souvent accompagnée de symptômes tels que fatigue, insomnie, dépression et problèmes de mémoire et de concentration.

La fibromyalgie ne met pas la vie en danger — mais elle a un impact physique et social considérable sur les personnes touchées.

Il apparaît de plus en plus évident que le stress et la dépression jouent un rôle important dans le développement de la fibromyalgie.

Les scientifiques ont découvert que les deux systèmes de stress de l’organisme — l’axe Hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HPA) et le système nerveux sympathique — sont modifiés chez les personnes atteintes de fibromyalgie.

Fondamentalement, l’axe HPA constitue la partie principale du système qui contrôle votre réaction physiologique au stress. Si ce système est dysfonctionnel, il devient beaucoup plus difficile de gérer les situations stressantes.

L’un des effets secondaires les plus courants se traduit par une douleur chronique généralisée — un symptôme largement présent dans la fibromyalgie.

Symptômes de la fibromyalgie

Chaque personne développera ses propres symptômes, qui peuvent être légers, modérés ou graves. Les symptômes peuvent même disparaître de temps à autres pendant plusieurs semaines, mois ou années avant de resurgir.

Les symptômes les plus courants de la fibromyalgie incluent :

  1. Douleur généralisée
  2. Sensibilité au froid et à la chaleur, à la lumière, aux odeurs
  3. Fatigue extrême
  4. Habitudes de sommeil irrégulières
  5. Difficultés cognitives souvent appelées « fibro-brouillard »

Les personnes atteintes de fibromyalgie souffrent souvent d’autres affections, telles que :

Causes de la fibromyalgie

Nous ne savons toujours pas ce qui cause la fibromyalgie, mais il semble s’agir de facteurs tels que la génétique, l’historique médical, les blessures ou le stress émotionnel et physique passé.

La fibromyalgie est plus fréquente chez les personnes avec :

  • Des antécédents familiaux de fibromyalgie
  • Une blessure ou traumatisme physique ou émotionnel
  • Une maladie telle qu’un virus ou une infection
  • Lupus, spondylarthrite ankylosante (arthrite de la colonne vertébrale) ou polyarthrite rhumatoïde
  • Anxiété, dépression et stress émotionnel

Facteurs pouvant aggraver la fibromyalgie :

  • Trouble du sommeil
  • Tabagisme
  • Surpoids
  • Stress important

Comment la fibromyalgie est-elle diagnostiquer ?

Au fil du temps, les directives concernant les méthodes de diagnostic de la fibromyalgie ont évolué. Par le passé, les médecins diagnostiquaient la fibromyalgie en identifiant des points sensibles dans au moins 11 des 18 sites spécifiés. Les patients doivent également ressentir une douleur généralisée depuis au moins 3 mois.

Aujourd’hui, des recommandations plus récentes ont été élaborées visant à servir de critère simple et pratique aux fins de diagnostic, notamment les suivantes :

  • Douleur généralisée durant depuis plus de trois mois
  • Score de gravité des symptômes comprenant la fatigue, le réveil sans vitalité et une mauvaise fonction cognitive.
  • Aucun trouble sous-jacent qui pourrait expliquer les symptômes.

Il n’existe pas de tests de laboratoire spécifiques permettant de confirmer un diagnostic, mais les médecins peuvent recommander des analyses sanguines, des radiographies et des examens spécialisés, comme la médecine nucléaire et les tomodensitogrammes.

Les tests utiles de détection de la fibromyalgie comprennent :

  1. Un examen hématologique complet — notamment un test de la fonction surrénalienne et thyroïdienne. L’hypothyroïdie peut provoquer des symptômes similaires à ceux de la fibromyalgie
  2. Analyse de la vitamine D — une carence en vitamine D peut provoquer des symptômes similaires à la fibromyalgie

Les médecins tenteront d’écarter tout ce qui peut faire l’objet d’un test de dépistage, en s’assurant de l’exclusion des maladies auto-immunes qui peuvent imiter les symptômes de la fibromyalgie. Si rien d’autre n’est identifié et que le patient remplit les critères de fibromyalgie, un diagnostic est posé.

Traitements conventionnel contre la fibromyalgie

La fibromyalgie peut s’avérer difficile à traiter. Ce qui s’explique principalement du fait que l’affection se présente un peu différemment pour tout le monde.

La fibromyalgie n’ayant pas de cause directe, le traitement des symptômes nécessite une approche empirique (“par tâtonnement”), des visites répétées chez le médecin et une combinaison de changements de mode de vie et de médicaments.

Un programme de traitement individuel peut inclure certains ou tous les éléments suivants :

  • Thérapie physique
  • Psychothérapie
  • Programme d’exercices physiques
  • Antidépresseurs
  • Méditation et yoga
  • Acupuncture
  • Réflexologie
  • Massothérapie

Thérapies commune pour la fibromyalgie :

  1. Physiothérapie/Kinésithérapie — un physio-/kiné-thérapeute peut vous guider avec des exercices qui vous permettront d’améliorer votre force musculaire, votre souplesse et votre endurance pour réduire la douleur. L’hydrothérapie (exercices dans l’eau) peut être bénéfique.
  2. Psychothérapie — une aide psychologique peut aider à soulager les symptômes du stress et à développer des compétences de résilience au stress.
  3. Ergothérapie — les ergo-thérapeutes peuvent apporter les ajustements nécessaires à votre lieu de travail pour rendre les tâches plus faciles à réaliser.

Médicaments couramment utilisés contre la fibromyalgie :

  1. Médicaments contre la douleur — utilisés seuls ou en association, le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont souvent utilisés pour traiter la douleur mais sont généralement inefficaces. Les benzodiazépines telles que le valium sont couramment utilisées pour détendre les muscles et traiter l’anxiété et les tensions.
  2. Analgésiques narcotiques ou opioïdes — ces médicaments sont utilisés lorsque tous les autres médicaments n’ont pas permis de traiter les symptômes de la fibromyalgie. Ils peuvent créer une dépendance et ne sont généralement prescrits que pour une courte période. L’oxycodone (OxyContin) est un analgésique opioïde courant.
  3. Les antidépresseurs — tels que la duloxétine (Cymbalta) et le milnacipran (Savella). Ou bien, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que le Prozac ou le Paxil ou des antidépresseurs tricycliques tels que Pamelor et Elavil peuvent aider à traiter la douleur et les troubles du sommeil. Cependant, les effets indésirables, le développement de la tolérance et la prise de poids comptent parmi les effets secondaires courants de certains antidépresseurs.
  4. Les médicaments antiépileptiques — ils sont utilisés pour leurs actions anxiolytiques et favorisant le sommeil. Lyrica et Neurontin peuvent être prescrits pour leur capacité à ralentir les signaux nerveux des muscles au cerveau afin de réduire la douleur et les spasmes musculaires. Les effets secondaires de la dépendance et de la prise de poids sont un moyen de dissuasion fréquent pour ses utilisations.

Conseils sur le mode de vie et l’auto-traitement en cas de fibromyalgie

La fibromyalgie est une affection de longue durée qui implique de nombreux facteurs, notamment le régime alimentaire et le style de vie. Par conséquent, l’une des principales méthodes de traitement consiste à modifier les habitudes et routines quotidiennes.

Voici les conseils les plus importants en matière de mode de vie et d’auto-traitement à intégrer dans un programme de traitement de la fibromyalgie.

1. Stratégies de relaxation

Les thérapies de méditation et de pleine conscience peuvent aider à soulager le stress et à réduire les symptômes de la fibromyalgie.

Voici quelques moyens courants de favoriser la relaxation :

  1. Respiration profonde et rythmée — les exercices de méditation et de relaxation sont extrêmement utiles pour les affections liées au stress telles que la fibromyalgie. Il existe une multitude d’applications qui peuvent être téléchargés gratuitement sur votre smartphone pour vous aider à démarrer. Alternativement, vous pouvez assister à des cours de méditation ou de yoga.
  2. Conseils — parler de votre stress et de vos préoccupations avec un conseiller professionnel peut s’avérer particulièrement utile si vous avez des antécédents de traumatisme physique ou émotionnel.
  3. Le biofeedback — un appareil qui peut aider à lire les signaux du corps pour réduire la douleur.
  4. Thérapie cognitive comportementale — consultez un thérapeute cognitivo-comportemental qui peut vous aider à gérer votre stress émotionnel.

2. Hygiène du sommeil

Le sommeil est essentiel pour une santé optimale. Lorsque nous sommes privés de sommeil, notre capacité à gérer le stress devient plus difficile, ce qui entraîne une augmentation des symptômes chez les personnes atteintes de fibromyalgie.

Les adultes devraient dormir au moins 7 à 8 heures par nuit.

Conseils d’hygiène du sommeil :

  1. Établissez une routine — assurez-vous de suivre l’heure de votre coucher et de votre réveil, y compris le week-end !
  2. Méditation — la méditation du soir prépare le système nerveux au sommeil en relaxant le corps et en diminuant la réponse au stress.
  3. Bains chauds aux sels d’Epsom — des sels de magnésium détendent les muscles et atténuent la tension qui peut nous empêcher de dormir la nuit.
  4. Minimiser le bruit — le port de bouchons d’oreilles peut nous aider à nous endormir plus rapidement pour les personnes sensibles aux sons.
  5. Évitez de faire la sieste pendant la journée — Si vous devez faire une sieste, essayez de vous en tenir à moins de 30 minutes et au plus à 15 heures.
  6. Évitez les stimulants — comme la caféine, l’alcool et les cigarettes (surtout après 13 heures)

 3. Exercice physique régulier

L’exercice physique est sans-doute la dernière chose qui vous vienne à l’esprit lorsque vous ressentez de la douleur et de la fatigue. Cependant, des exercices doux, comme la marche, la natation, le cyclisme, le pilates, le yoga et le tai-chi, peuvent aider à soulager la douleur et à améliorer l’humeur. N’oubliez pas de faire de petits pas et de ne pas en faire trop.

4. Adoptez une alimentation équilibrée

Un régime bien équilibré qui évite les aliments transformés riches en graisses saturées et sucre peut réduire l’inflammation et soulager les symptômes de la fibromyalgie.

Les personnes fibromyalgiques voient souvent leurs symptômes s’aggraver lorsqu’elles consomment des aliments contenant des additifs tels que le MSG et les nitrates, ainsi que des édulcorants artificiels.

Conseils diététiques :

  1. Manger pour augmenter l’énergie — la fatigue excessive constitue l’un des symptômes les plus courants de la fibromyalgie. Manger certains aliments entiers et frais riches en fibres et faibles en sucre peut vous fournir plus d’énergie. Augmentez votre consommation d’aliments tels que les noix, les graines et les légumes à feuilles sombres.
  2. Suivre un régime faible en FODMAP une étude récente a révélé qu’un régime à faible teneur en oligo-di-mono-saccharides et polyols fermentescibles (FODMAP) est une approche équilibrée sur le plan nutritionnel qui entraîne à la fois une perte de poids et une diminution de la gravité des symptômes de fibromyalgie [11]. Les régimes FODMAP ne sont pas destinés à être utilisés à long terme, mais peuvent être utiles pendant les crises.
  3. Devenir végétarien ou végétalien — une étude récente menée en 2018 a révélé que suivre un régime lacto-végétarien — pendant seulement 4 semaines — entraîne une réduction de la douleur et une amélioration de la composition corporelle. L’étude impliquait également la physiothérapie/kinésithérapie ; par conséquent, la combinaison de traitement peut avoir amélioré le résultat [3].
  4. Augmenter votre magnésium — il existe peut être un lien entre carence en magnésium et symptômes de la fibromyalgie. Augmentez votre consommation d’aliments riches en magnésium tels que les légumes à feuilles vertes, les noix et les graines, les légumineuses et les fruits de mer. Un bain de sel d’Epsom quelques fois par semaine peut également soulager les douleurs musculaires et aider à induire le sommeil.
  5. Éviter le gluten — des études ont montré qu’éliminer des aliments contenant du gluten peut réduire la douleur et l’inflammation, même si vous ne souffrez pas de maladie cœliaque [4].

Guide d’utilisation du CBD dans le traitement de la fibromyalgie

Le CBD est un complément prometteur pour les personnes souffrant de fibromyalgie. Les principaux avantages proviennent de la capacité du CBD à affecter le système endocannabinoïde — qui à son tour affecte l’activité neuronale et microgliale. En termes simples, le CBD est capable d’influencer le comportement des cellules qui transmettent la douleur et des cellules qui causent l’inflammation dans le système nerveux central. Lorsque la réponse au stress est gérée efficacement, les symptômes de la fibromyalgie peuvent être atténués.

Le CBD est également utile par son action contre l’inflammation et la douleur qui sont deux des effets secondaires les plus importants de la maladie.

Combien de CBD devrais-je prendre ?

La dose de CBD pour la fibromyalgie peut varier considérablement d’une personne à l’autre. Tout le monde réagit différemment, il est donc important de commencer doucement et progressivement avec votre dosage de CBD. Si vous débutez avec le CBD, il est conseillé de commencer par la plus petite dose en suivant les instructions du produit que vous utilisez. Augmentez progressivement de 5 à 10 mg jusqu’à ce que vous sentiez que vous avez atteint votre dose optimale.

En commençant par une dose plus faible et en augmentant progressivement au fil du temps, vous serez à même de trouver la dose qui vous convient le mieux, sans aller trop loin et sans provoquer d’effets secondaires tels que la sédation ou la sécheresse de la bouche.

La plupart des personnes atteintes de fibromyalgie ont besoin d’une dose plus élevée de CBD pour bénéficier d’un maximum de bénéfices. Des études ont montré que des doses plus élevées (300 mg) réduisaient considérablement les symptômes de la douleur et de l’anxiété, agissant dans les 1 à 2 heures suivant la prise.

Tenez un journal de vos dosages, de vos horaires et de vos symptômes, ce qui facilitera l’ajustement pour la dose personnalisée adéquate.

Les patients atteints de fibromyalgie prennent souvent l’huile de CBD sous forme de gouttes sous la langue et / ou appliquent une crème ou un gel de CBD topique sur les zones affectées.

Le CBD est-il sans danger ?

Le CBD est sûr et bien toléré, il produit rarement des effets secondaires, même à des doses élevées. Et lorsque des effets secondaires sont ressentis, ils ont tendance à être légers, comme notamment des vertiges, la bouche sèche ou la sédation.

Il est prouvé que la tolérance au composé ne se développe pas, contrairement à d’autres options thérapeutiques comme les médicaments opioïdes (comme l’Oxycontin) [14].

Il est important de noter que la recherche est basée sur l’utilisation d’huiles de CBD pures et de haute qualité qui ne contiennent ni additifs synthétiques ni conservateurs.

Dernières remarques : utilisation du CBD contre la fibromyalgie

La fibromyalgie peut se révéler être une maladie débilitante, avec un impact important sur la santé mentale et la motivation d’une personne.

Bien que la fibromyalgie soit incurable, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire et mieux gérer les symptômes.

Un plus grand nombre d’essais cliniques sont nécessaires — toutefois, la recherche montre que le CBD peut constituer un traitement sûr et efficace pour soulager bon nombre des symptômes associés à cette maladie et améliorer considérablement la qualité de vie.

Références

  1. (2017, October 11). Fibromyalgia | Arthritis | CDC. Retrieved from https://www.cdc.gov/arthritis/basics/fibromyalgia.html
  2. (2019, February 20). Fibromyalgia. Retrieved from https://www.nhs.uk/conditions/fibromyalgia/
  3. Walitt, B., Klose, P., Fitzcharles, M. A., Phillips, T., & Häuser, W. (2016). Cannabinoids for fibromyalgia. The Cochrane database of systematic reviews, 7(7), CD011694. DOI:10.1002/14651858.CD011694.pub2
  4. Lu, H. C., & Mackie, K. (2016). An Introduction to the Endogenous Cannabinoid System. Biological psychiatry, 79(7), 516–525. DOI:10.1016/j.biopsych.2015.07.028
  5. Lafaye, G., Karila, L., Blecha, L., & Benyamina, A. (2017). Cannabis, cannabinoids, and health. Dialogues in clinical neuroscience, 19(3), 309–316.
  6. Perucca E. (2017). Cannabinoids in the Treatment of Epilepsy: Hard Evidence at Last?. Journal of epilepsy research, 7(2), 61–76. DOI:10.14581/jer.17012
  7. Jiller, R. J., & Miller, R. E. (2017). Is cannabis an effective treatment for joint pain? Clinical and Experimental Rheumatology, 35(5), 59–67. Retrieved from https://www.clinexprheumatol.org/article.asp?a=12225
  8. Kozela, E., Juknat, A.,& Vogel, Z. (2017). Modulation of Astrocyte Activity by Cannabidiol, a Nonpsychoactive Cannabinoid. International journal of molecular sciences, 18(8), 1669. DOI:10.3390/ijms18081669
  9. Shannon, S., Lewis, N., Lee, H., & Hughes, S. (2019). Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series. The Permanente Journal, 23, 18–041. DOI:10.7812/TPP/18-041
  10. Campos, A. C., Fogaça, M. V., Scarante, F. F., Joca, S., Sales, A. J., Gomes, F. V., … Guimarães, F.S. (2017). Plastic and Neuroprotective Mechanisms Involved in the Therapeutic Effects of Cannabidiol in Psychiatric Disorders. Frontiers in pharmacology, 8, 269. DOI:10.3389/fphar.2017.00269
  11. Marum, A. P., Moreira, C., Carus, P. T., Saraiva, F., & Guerreiro, C. S. (2017). A low fermentable oligo-di-mono-saccharides and polyols (FODMAP) diet is a balanced therapy for fibromyalgia with nutritional and symptomatic benefits. Nutrición Hospitalaria, 34(3), 667. https://doi.org/10.20960/nh.703
  12. Martínez-Rodríguez, A., Leyva-Vela, B., Martínez-García, A., & Nadal-Nicolás, Y. (2018). [Effects of Lacto-vegetarian diet and stabilization core exercises on body composition and pain in women with fibromyalgia: randomized controlled trial]. Nutricion Hospitalaria, 35(2), 392–399. https://doi.org/10.20960/nh.1341
  13. Isasi, C., Colmenero, I., Casco, F., Tejerina, E., Fernandez, N., Serrano-Vela, J. I., … Villa, L.F. (2014). Fibromyalgia and non-celiac gluten sensitivity: a description with remission of fibromyalgia. Rheumatology International, 34(11), 1607–12. https://doi.org/10.1007/s00296-014-2990-6
  14. Hurd, Y. L., Yoon, M., Manini, A. F., Hernandez, S., Olmedo, R., Ostman, M., & Jutras-Aswad, D. (2015). Early Phase in the Development of Cannabidiol as a Treatment for Addiction: Opioid Relapse Takes Initial Center Stage. Neurotherapeutics: the journal of the American Society for Experimental NeuroTherapeutics, 12(4), 807–815. DOI:10.1007/s13311-015-0373-7

Conditions qui répondent au cannabidiol