Evidence based

La CBD et l'acné : recherche et compréhension actuelles

Il a été démontré que le CBD réduit la formation de l’acné. Il améliore la production d’huile, réduit l’inflammation et active les récepteurs endocannabinoïdes à la surface des pores. Voici comment ça marche.

Article By
Justin Cooke , Posté 3 semaines depuis

Selon l’Académie américaine de dermatologie, environ 1 personne sur 10 souffre d’acné.

Il n’y a pas une unique cause d’acné mais de nombreux facteurs qui la favorisent. Dans la plupart des cas, l’origine de l’acné se retrouve dans une combinaison de l’activité hormonale et de la production de graisse. Le régime alimentaire, la génétique, l’âge et le sexe sont tous autant de facteurs susceptibles de jouer un rôle dans le processus d’apparition de l’acné.

Le CBD est maintenant utilisé en traitement local aussi bien que par voie interne et les résultats paraissent prometteurs.

Nous allons voir ici comment le CBD peut être utilisé pour éliminer cette fichue acné et ce que vous pouvez changer pour améliorer la santé de votre peau.

Allons-y.

  • Table des matières

Résumé : utiliser le CBD pour l’acné

L’acné est causée par une surproduction de sébum, substance huileuse sécrétée par la peau pour augmenter son imperméabilité et lui ajouter une couche protectrice.

Lorsque les glandes sébacées du visage sécrètent trop de sébum, les pores ont tendance à se boucher. La rougeur et l’oedème que nous appelons alors acné sont causés par une infection bactérienne des pores obstrués, infection causée principalement par un type de microbes appelé Propionibacterium acnes.

C’est pourquoi l’acné peut être considérée comme une affection inflammatoire de la peau, affection que le CBD est particulièrement apte à traiter.

Il y a de nombreuses raisons d’utiliser le CBD pour traiter l’acné, mais la plus importante, et de loin, tient à ses propriétés anti-inflammatoires.

Le CBD a plusieurs effets intéressants dans cette pathologie, notamment :

  • Il réduit l’inflammation
  • Il réduit la production de sébum sur la peau
  • Il rend le sébum de la peau moins visqueux et prévient le bouchage des pores
  • Il inhibe la prolifération des bactéries dans les pores

Conseils pour tirer le meilleur parti du CBD pour l’acné :

Il y a beaucoup d’excellents produits au CBD conçus spécifiquement pour traiter l’acné.

Voici quelques points à garder à l’esprit pour tirer le meilleur parti de votre traitement de la peau au CBD :

  1. Utilisez un topique de CBD élaboré à partir d’extrait de graines de chanvre
  2. Essayez les timbres transdermiques pour des doses concentrées de CBD
  3. Trouvez des produits spécialement conçus pour votre type de peau
  4. Pour les peaux sèches, utilisez un traitement au CBD très localisé, de préférence à un recouvrement complet de la peau.

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est un trouble de l’unité pilo-sébacée, laquelle comprend le follicule pileux, les glandes sébacées et le muscle érecteur du poil.

Les unités pilo-sébacées sont les plus abondantes au niveau du visage, du cou et de la poitrine. Elles sont moins abondantes sur la paume des mains et la plante des pieds.

Ces glandes sécrètent une substance graisseuse (le sébum) à la surface de la peau. Celui-ci se mélange aux cellules mortes de la peau et recouvre uniformément le visage. Son rôle est d’hydrater et d’imperméabiliser la peau.

L’acné se forme à la suite d’un dysfonctionnement des unités pilo-sébacées qui se traduit  généralement par une production de sébum trop visqueux ou trop abondant.

Comment l’acné se forme :

1. La sécrétion accrue de sébum obstrue les pores

Les glandes sébacées de la peau sont responsables de la production de sébum, une substance huileuse qui a pour fonction de maintenir la peau hydratée et souple. Le sébum est libéré à l’intérieur du pore, il se mélange aux cellules cutanées avant de migrer à la surface de la peau.

Certaines personnes produisent trop de sébum, ce qui peut entraîner son accumulation dans les pores.

2. Le sébum s’accumule dans les pores

Cette étape est connue sous l’appellation de microcomédon.

Sur la peau, on ne voit rien, il n’y a pas encore trace d’oedème ou de rougeur. À ce stade, les cellules qui se détachent et se mélangent au sébum deviennent visqueuses et commencent à s’accumuler dans les pores au lieu de migrer des pores vers la peau.

Les bactéries vivant dans les pores se nourrissent du sébum et se mettent à se développer à un rythme accéléré au fur et à mesure que le sébum s’accumule. L’acné vire au rouge lorsque les bactéries se multiplient.

3. Formation de points blancs et de points noirs

Lorsque le sébum et les cellules de la peau deviennent plus denses dans le pore obstrué, la tête du pore finit par se boucher, ce qui entraîne ce que nous appelons communément un point blanc (comédon fermé).

A) Points blancs

Au fur et à mesure que le sébum et les cellules de la peau se compactent dans le pore obstrué, le haut du pore finit par se boucher, ce qui donne ce que nous appelons communément un point blanc (comédons fermés).

B) Points noirs

Si le sébum et les cellules de la peau ne sont pas complètement bloqués, il forme un point noir (comédons ouverts) au lieu d’un point blanc.

4. Formation de boutons

Au fur et à mesure que le pus se développe dans les points blancs ou noirs, la pression à l’intérieur du pore augmente. Si la pression est suffisamment haute, le point noir ou le point blanc crève, ce qui entraîne l’écoulement du liquide sébacé.

Les bactéries causent de petites infections du tissu local qui devient rouge et douloureux. C’est ce que nous appelons le bouton d’acné.

5. Formation des pustules

Les pustules sont très semblables aux boutons, mais elles signalent la présence de globules blancs dans la zone infectée. Ces globules blancs se multiplient tandis que le système immunitaire tente de lutter contre les bactéries présentes dans la peau.

6. Formation de kystes / nodules

Plus l’infection est profonde, plus elle cause de lésions. L’acné très profonde provoque des kystes ou des nodules qui peuvent être très rouges, enflés et douloureux. Cette manifestation de l’acné a également tendance à être beaucoup plus résistante aux divers traitements que les autres formes d’acné.

Pourquoi l’acné est pire pendant la puberté

L’acné est plus fréquente pendant la puberté, période qui s’accompagne de changements rapides du niveau des hormones tant chez les garçons que chez les filles.

Les androgènes (hormones mâles), en particulier, font croître les glandes sébacées qui libèrent plus de sébum, ce qui augmente les risques de bouchage des pores.

Vers la vingtième année, au moment où les variations  hormonales deviennent moins importantes, les glandes sébacées diminuent leur production de sébum. C’est la raison pour laquelle l’acné a tendance à diminuer à cette période.

Facteurs fréquents d’aggravation de l’acné :

  • Fumer
  • Mauvaise hygiène
  • Régime alimentaire riche en matières grasses
  • Produits laitiers
  • Régime alimentaire riche en sucres transformés
  • Stress
  • Carence en vitamine D
  • Manque d’exposition au soleil
  • Facteurs génétiques

Traitements traditionnels de l’acné

En fonction du type d’acné, il y existe un certain nombre de traitements.

La première étape dans le traitement de l’acné consiste généralement à utiliser des produits topiques de soin de la peau. Ces topiques sont conçus pour favoriser l’écoulement du sébum hors des pores, réduire la production de graisse ou fournir un agent antibactérien topique pour lutter contre la la multiplication des bactéries responsables des rougeurs et des inflammations associées à l’acné.

Les suppléments à base de plantes ou les compléments nutritionnels sont également des formes prisées de traitement de l’acné. On peut trouver dans ces compléments du calendula (Calendula officinalis), du noyer noir (Juglans nigra) et du bois de rose (Aniba rosaeodora).

Il existe également des options thérapeutiques plus drastiques, notamment la prise de médicaments réduisant la production de sébum et de cellules cutanées, ou l’utilisation d’antibiotiques par voie orale pour tuer les bactéries proliférant à l’intérieur des pores. Ces deux types de traitement ont des effets secondaires indésirables et ne doivent être entrepris que sous la surveillance d’un médecin.

Les traitements contre l’acné font appel à  :

  • L’isotrétinoïne (Accutane)
  • Le peroxyde de benzoyle — tue les bactéries responsables de la plupart des types d’acné.
  • Les produits à base de trétinoïne (Retin-A, Retin-A Micro et Avita) — rendent les cellules cutanées qui se mélangent avec le sébum moins collantes et donc moins susceptibles de boucher les pores. Ils augmentent aussi la régénération cellulaire.
  • L’acide salicylique en lotion à 2% — empêche le développement de la viscosité et diminue l’inflammation
  • Les antibiotiques topiques sur prescription médicale — attaquent les bactéries infectieuses
  • Les antibiotiques par voie orale sur prescription médicale — attaquent les bactéries de plus manière plus agressive
  • Topiques à base de plantes — calendula, bois de rose, baume de noyer noir et onguents
  • Boissons à base de plantes — plantes amères, busserole, et vitex.

Guide d’utilisation du CBD pour traiter l’acné

Une étude a qualifié le CBD de « trinité d’action cellulaire antiacnéique » [1].

La « trinité » évoquée comprend :

  1. 1. La régulation de la production du problématique sébum dans les glandes sébacées
  2. 2. L’inhibition de la prolifération cellulaire (prévention de l’accumulation de cellules cutanées « collantes » dans les pores)
  3. 3. La réduction de l’inflammation des pores responsable de la production d’acné

Le CBD peut être utilisé pour réduire la formation d’acné et cela pour plusieurs raisons : à commencer par la puissance de ses vertus anti-inflammatoires. Or nous savons que l’inflammation est un processus clé dans la formation de l’acné. Sans inflammation, nous remarquerions à peine la présence des boutons sur notre peau. Les étapes précédant l’inflammation sont pratiquement invisibles sur la peau. Ce n’est que lorsque la zone devient enflammée et gonflée que l’acné commence à devenir un problème.

Le CBD (et certains autres cannabinoïdes) est également bénéfique par sa capacité à interagir avec les récepteurs endocannabinoïdes et un récepteur vanilloïde (TRPV4) [1]. Les récepteurs vanilloïdes TRPV4 et les récepteurs endocannabinoïdes (CB2) se sont avérés avoir un rôle dans la régulation de la production de sébum dans la peau [1].

En résumé : le CBD peut réduire la production de sébum, l’inflammation et la prolifération des cellules cutanées à l’intérieur des pores, ce qui entraîne une réduction globale des symptômes de l’acné. Certaines études suggèrent même que le CBD est plus efficace pour traiter l’acné que les dérivés de vitamines comme l’Accutane.

On a également découvert que d’autres cannabinoïdes, notamment le CBG (cannabigérol) [2], avaient une action positive sur l’acné.

En résumé

Le CBD peut réduire la production de pétrole, réduire l’inflammation et réduire la prolifération des cellules de la peau à l’intérieur des pores — tout cela menant à une réduction globale des symptômes de l’acné.

Certains rapports suggèrent même que le CBD est plus efficace pour traiter l’acné que les dérivés de la vitamine A comme l’Accutane.

D’autres cannabinoïdes se sont également révélés bénéfiques pour l’acné, en particulier le cannabigerol (CBG)[2].

Comment utiliser le CBD pour l’acné

Il existe de nombreux et excellents produits pour soin de la peau au CBD, conçus dans le but exclusif de traiter ou de prévenir la formation d’acné.

Pour le traitement de l’acné, les meilleurs produits à base de CBD sont uniquement destinés à cette fin. Des ingrédients supplémentaires entrent dans leur composition pour en renforcer l’effet. Les produits topiques à base de CBD qui sont  d’indication trop large ou ceux qui sont conçus pour d’autres utilisations (telles que l’arthrite ou le soulagement de la douleur), sont à éviter car ils peuvent contenir des ingrédients susceptibles d’irriter et de boucher les pores.

Lors de l’achat de produits au CBD, il est important de prendre en compte quelques points essentiels :

1. Quelle est la concentration en CBD  ?

Il y a beaucoup de produits sur le marché qui annoncent un CBD actif, mais qui ne contiennent pas assez de CBD pour faire ce qu’ils annoncent.

Un bon topique de CBD contient au moins 10 mg de CBD par ml de crème ou de pommade.

Une quantité moindre ne fournira probablement pas assez de cannabinoïdes pour faire ce que le produit prétend faire.

2. Quels autres ingrédients entrent dans la formule ?

Une bonne pommade ou une bonne crème au CBD pour l’acné contiendra également d’autres ingrédients bénéfiques au lieu de compter uniquement sur sa teneur en CBD.

Des ingrédients comme le calendula, l’aloe vera, l’huile de graines de chanvre et les huiles essentielles de plantes telles que la lavande, l’encens ou le pamplemousse peuvent faire une grande différence quant à l’efficacité d’un produit pour prévenir ou traiter la formation d’acné.

Certains ingrédients, certaines huiles, le benzaldéhyde, certaines cires ou colorants sont comédogènes, ils obstruent les pores et aggravent les symptômes de l’acné. Évitez donc les produits contenant ces ingrédients comédogènes si vous envisagez d’intégrer le CBD à vos habitudes de soins.

Références

  1. Oláh, A., Tóth, B. I., Borbíró, I., Sugawara, K., Szöllõsi, A. G., Czifra, G., … & Ludovici, M. (2014). Cannabidiol exerts sebostatic and antiinflammatory effects on human sebocytes. The Journal of clinical investigation, 124(9), 3713-3724.
  2. Oláh, A., Markovics, A., Szabó‐Papp, J., Szabó, P. T., Stott, C., Zouboulis, C. C., & Bíró, T. (2016). Differential effectiveness of selected non‐psychotropic phytocannabinoids on human sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment. Experimental dermatology, 25(9), 701-707.
  3. Oláh, A., Ambrus, L., Nicolussi, S., Gertsch, J., Tubak, V., Kemény, L., … & Bíró, T. (2016). Inhibition of fatty acid amide hydrolase exerts cutaneous anti‐inflammatory effects both in vitro and in vivo. Experimental dermatology, 25(4), 328-330.
  4. Dobrosi, N., Tóth, B. I., Nagy, G., Dózsa, A., Géczy, T., Nagy, L., … & Bíró, T. (2008). Endocannabinoids enhance lipid synthesis and apoptosis of human sebocytes via cannabinoid receptor-2-mediated signaling. The FASEB Journal, 22(10), 3685-3695.

Conditions qui répondent au cannabidiol