FAQ de Daily CBD

Les gens se tournent vers le CBD pour sa longue liste de bienfait pour la santé — mais ce cannabinoïde renferme de nombreuses facettes. Nous répondons à la FAQ de nos lecteurs sur tout ce qui concerne le CBD.

Article By
Daily CBD , Posté 1 an depuis

  • Table des matières

Foire aux questions (FAQ)

Les gens se tournent vers le CBD pour sa longue liste de bienfait pour la santé — mais ce cannabinoïde renferme de nombreuses facettes

Nous répondons ci-dessous aux questions les plus fréquentes de nos lecteurs concernant les produits CBD et le chanvre. Si vous avez des questions spécifiques auxquelles vous aimeriez obtenir une réponse, n’hésitez pas à nous envoyer un message via notre page de contact au bas de cette page. 

I. Notions de base sur le CBD

1. Qu’est-ce que le CBD ?

CBD est l’abréviation de cannabidiol. Il s’agit d’un cannabinoïde non psychoactif et le principal agent thérapeutique de la plante de cannabis. On le soupçonne de soulager une grande variété de symptômes et d’affections — dont l’épilepsie, l’anxiété, la douleur, l’inflammation et un mauvais fonctionnement immunitaire.

Les suppléments CBD font fureur, nombreuses sont les compagnies proposant ce composé dans pratiquement tous les formats que vous pouvez imaginer — des huiles et des capsules infusées de CBD aux pommades topiques et aux timbres transdermiques. Vous pouvez même trouver du CBD infusé dans les grains de café, le shampooing, le baume à barbe et le thé.

2. Que sont les cannabinoïdes ?

Les cannabinoïdes sont une classe de produits chimiques qui interagissent avec notre système endocannabinoïde.

Il existe trois principaux types de cannabinoïdes ;

  1. Les phytocannabinoïdes (végétaux)
  2. Les endocannabinoïdes (fabriqués par notre corps)
  3. Les annabinoïdes synthétiques (fabriqués en laboratoire)

Le corps fabrique deux endocannabinoïdes primaires (l’anandamide et 2-AG), la plante de cannabis produit environ 113 phyto-cannabinoïdes différents et il existe des milliers de cannabinoïdes synthétiques.

Bien que tous les cannabinoïdes interagissent avec le système endo-cannabinoïde jusqu’à un certain point, chacun d’eux génère un ensemble unique de caractéristiques et d’effets sur le corps humain.

3. Que sont les terpènes ?

Les terpènes sont de petits composés volatils que l’on trouve dans le monde végétal. La plupart des plantes que nous associons à un arôme doivent cet effet à leur teneur en terpène.

Les pins, les agrumes, les roses et le cannabis sont tous notoirement riches en terpènes, ce qui donne à chacune de ces plantes leurs arômes caractéristiques. Certains de ces terpènes sont partagés par des plantes non apparentées entre elles.

Par exemple, le cannabis partage des terpènes avec de nombreuses autres espèces végétales, dont le pin, la lavande, l’eucalyptus, la noix de muscade, la menthe et bien d’autres encore, ce qui lui confère des notes aromatiques de ces plantes.

Les terpènes procurent des bienfaits thérapeutiques qui leur sont propres, ce qui contribue aux effets médicinaux globaux de la plante de cannabis dans son ensemble. Certains terpènes améliorent l’absorption d’autres molécules par le tube digestif, et beaucoup d’autres sont anti-inflammatoires, sédatifs ou antibactériens.

4. Qu’est-ce que le système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde est un régulateur essentiel de nos systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien. De minuscules récepteurs appelés récepteurs endocannabinoïdes sont situés autour du corps et conçus pour envoyer et recevoir des messages chimiques qui contrôlent la douleur, l’inflammation, la fonction immunitaire et l’activation du système nerveux.

Le corps possède deux endocannabinoïdes primaires qui agissent ensemble pour contrôler ce système :

  1. L’anandamide
  2. Le 2-AG

Le THC, le composant psychoactif de la plante de cannabis, ressemble davantage au 2-AG, déclenchant les récepteurs endocannabinoïdes associés à la sérotonine dans le cerveau — ce qui lui confère des effets psychoactifs.

La CBD est quant à lui plus étroitement liée à l’anandamide — qui agit davantage comme régulateur du système endocannabinoïde, favorisant l’homéostasie de divers organes de l’organisme.

5. Qu’arrive-t-il au CBD une fois qu’il est dans mon organisme ?

Le CBD est absorbé par les poumons (lorsqu’il est fumé ou vaporisé), les capillaires sublinguaux (lorsqu’il est pris sous la langue) ou l’intestin grêle (s’il est mangé ou pris par voie orale). Cela peut prendre de 5 minutes (fumer ou vapoter) à 45 minutes (prendre du CBD par voie orale).

Une fois dans la circulation sanguine, le CBD voyage autour du corps et interagit avec le système endocannabinoïde pour exercer ses effets. Le CBD activera également d’autres récepteurs dans le corps comme les récepteurs vanilloïdes et l’adénosine.

Avec le temps, les molécules de CBD passent à travers le foie qui métabolise ce composé sous des formes inactives et solubles dans l’eau afin que les reins puissent l’éliminer du corps.

Le foie convertit le CBD en divers métabolites dont le 7-OH-CBD et le 6-OH-CBD.

Avec le temps, une plus grande quantité de CBD sera convertie en métabolites inactifs. Le processus entier peut prendre quelques jours avant que tout le CBD soit complètement hors de l’organisme — cependant, les effets ont tendance à durer environ 6 à 8 heures avant que les concentrations sanguines ne deviennent trop faibles pour produire des effets perceptibles.

6. Quelle est la différence entre le chanvre et la marijuana ?

Le chanvre et la marijuana sont la même espèce de plante — Cannabis sativa. Comme d’autres plantes, le cannabis prend de nombreuses formes différentes (appelées phénotypes) en fonction de sa lignée génétique et de son environnement de culture. La composition phytochimique d’une plante peut varier considérablement d’une plante à l’autre.

Officiellement, le chanvre est toute plante qui contient moins de 0,3% de THC en poids sec, tandis que la marijuana est toute plante de cannabis contenant plus de 0,3% de THC. Le chanvre est considéré comme tout à fait légal aux États-Unis et dans une grande partie du monde, alors que la marijuana est généralement considérée comme illégale en raison de son potentiel d’effets psychoactifs.

Ces différences de profils chimiques — même entre les mêmes espèces — sont en fait très courantes dans le règne végétal. Pensez aux tomates — toutes les tomates sont considérées comme appartenant à l’espèce Solanum lycopersicum, mais il existe des centaines de variétés de tomates différentes. Des grosses tomates beefsteak sucrées, jusqu’aux petites tomates de couleur foncée.

C’est la même chose pour le cannabis — chaque phénotype est considéré comme une souche différente, même si c’est exactement la même espèce.

Il existe également deux autres espèces de marijuana : Cannabis indica et Cannabis ruderalis. Ces espèces sont toujours classées comme de la marijuana plutôt que du chanvre.

7. Combien de temps dure le CBD ?

Le CBD a une longue demi-vie de 1 à 5 jours, mais les effets durent généralement entre 6 et 12 heures.

La demi-vie est le temps qu’il faut pour qu’exactement la moitié d’un composé soit métabolisée et éliminée de la circulation sanguine. Il s’agit d’un indicateur utilisé pour prédire la durée de vie d’une dose active d’un composé comme le CBD ou des médicaments pharmaceutiques, et la fréquence à laquelle des doses de suivi peuvent être prises.

Compte tenu de la longue demi-vie du CBD, la concentration de cette drogue s’accumulera graduellement dans l’organisme au fil du temps, ce qui augmentera les effets du CBD plus vous le prenez longtemps.

8. Le CBD est-il sans danger pour les animaux ?

Oui ! Les animaux possèdent aussi des systèmes endocannabinoïdes tout comme les humains.

Le CBD offre à vos animaux de compagnie plusieurs des mêmes avantages. Envisagez d’utiliser le CBD pour gérer la douleur, l’inflammation, les raideurs musculaires et articulaires, l’anxiété et l’appétit de vos animaux de compagnie.

Lorsque vous cherchez du CBD, vous constaterez que la plupart des compagnies offrent quelques produits pour animal de compagnie, notamment des teintures, des capsules et des friandises.

Les animaux de compagnie ont tendance à être un peu plus petits que les humains. Par conséquent, ils nécessitent généralement beaucoup moins de CBD que ce dont vous pourriez avoir besoin. Les meilleures compagnies offrent des conseils sur la façon de doser le CBD en toute sécurité pour vos animaux de compagnie.

Les animaux peuvent ne pas bien réagir au THC, il est donc particulièrement important de rechercher des produits dont la teneur en THC est très faible voire nulle.


II. Questions sur les produits CBD

1. Comment l’huile de CBD est-elle fabriquée ?

L’huile de CBD peut être fabriquée de plusieurs façons différentes :

La méthode traditionnelle consiste simplement à faire tremper les fleurs et les feuilles séchées de plantes de cannabis dans une huile végétale comme l’huile d’olive ou de noix de coco, pendant plusieurs semaines. Les composants médicinaux contenus dans les feuilles se diffusent dans l’huile avec le temps. Après quelques semaines, l’huile est filtrée pour éliminer les fibres et les structures cellulaires de la plante — emprisonnant les composants médicinaux de la plante dans l’huile.

Les huiles modernes de CBD sont fabriquées un peu différemment.

Tout d’abord, les composés médicinaux de la plante de cannabis sont extraits à l’aide de CO2 supercritique ou de solvants chimiques de haute technologie. Ces méthodes d’extraction sont beaucoup plus efficaces que l’huile — ce qui conduit à l’extraction d’un plus grand nombre de cannabinoïdes médicinaux, de terpènes et d’autres substances phytochimiques de la plante de cannabis.

Les extraits sont ensuite dissous dans une huile.

Dans certains cas, une étape de purification supplémentaire est effectuée pour isoler le CBD pur des autres cannabinoïdes et terpènes avant de passer dans l’huile.

2. Les huiles de CBD me feront-elles échouer à un test de dépistage de drogues ?

Dans la plupart des pays du monde, le cannabinoïde psychoactif THC est considéré comme illégal. C’est ce composé que les tests de dépistage de drogues recherchent — pas la CBD.

Le CBD est complètement non-psychoactif et légal dans la plupart des pays. Par conséquent, il est peu probable qu’un test de dépistage de drogues permette de rechercher la présence de CBD.

La plupart des huiles de CBD sont fabriquées à partir d’isolats de CBD, qui ne contiennent aucune trace de THC. Il est extrêmement improbable que vous échouiez à un test de dépistage de drogues à la suite directe de la prise de ces huiles.

Les autres huiles de CBD sont fabriquées à partir d’extraits à spectre complet, qui contiennent moins de 0,2 % de THC (la limite légale aux États-Unis). Même si ces produits sont extrêmement peu susceptibles de provoquer l’échec à un test de dépistage de drogues — cependant, cette possibilité subsiste bien que légère.

Si vous craignez d’échouer à un test de dépistage de drogues pendant que vous prenez du CBD, vous devriez rechercher des produits fabriqués à partir d’isolats de CBD et garantis ne contenant pas de THC.

3. Pourquoi les tests effectués par des tiers sont-ils si importants pour les produits CBD ?

Les tests effectués par des tiers sont un moyen simple et efficace pour les compagnies d’offrir à leurs clients la transparence sur les produits qu’elles vendent et les allégations qu’elles font à leur sujet.

L’industrie du CBD reste très peu réglementée. Il s’agit d’une amélioration par rapport au passé — lorsque des composés utiles comme le CBD étaient carrément interdits.

Cependant, le problème réside dans le fait qu’il y a beaucoup de compagnies qui fabriquent des produits CBD de mauvaise qualité et qui les vendent au public comme supplément de santé. Ces suppléments sont souvent contaminés par des métaux lourds ou des produits chimiques nocifs comme les pesticides ou les agents de conservation. Il y a d’autres compagnies qui vendent de l’huile de CBD avec une puissance annoncée qui s’avère inexacte lorsqu’elle est testée.

La solution à ce problème consiste à se soumettre à des tests conduits par un laboratoire tiers.

Les compagnies envoient des échantillons de leurs produits à un laboratoire où ils sont soumis à des tests de puissance du CBD et de substances potentiellement dangereuses.

Ces laboratoires fournissent un certificat officiel (“CoA”) indiquant le profil des cannabinoïdes ainsi que la présence ou l’absence de tout contaminant selon leurs propres tests. Les laboratoires tiers tiennent le fournisseur de CBD responsable de ses annonces, et réduisent ainsi le risque in fine pour le client. Il est plus facile de croire les résultats d’un laboratoire qui n’a aucun intérêt dans la vente du produit que la compagnie CBD elle-même.

Imaginez une compagnie qui trouve des contaminants dans ses huiles — il est peu probable qu’elle transmettra volontairement cette information à ses clients. Bien que la plupart des compagnies testent leurs propres produits pour le contrôle de la qualité, les compagnies éthiques cherchent à obtenir l’approbation d’un laboratoire tiers.

Compte tenu de l’état actuel du marché du CBD, qui est complètement dépourvu de réglementation et de tests gouvernementaux, nous ne recommanderions pas d’opter pour une compagnie qui n’est pas en mesure de présenter les résultats de test provenant de tiers pour étayer ses affirmations. Qu’ont-ils à cacher ?

4. Quelle est la différence entre les huiles de CBD à spectre complet et les produits fabriqués à partir d’isolats de CBD ?

Les huiles de CBD à spectre complet sont fabriquées à partir d’un extrait qui maintient le profil cannabinoïde naturel de la plante de cannabis. Ceci inclut d’autres cannabinoïdes comme le CBG, le CBC, le CBN, ainsi que des terpènes comme le pinène, le linalool, et le limonène.

Il existe en fait des centaines de composés autres que le CBD ou le THC présents dans la plante de cannabis — chacun offrant ses propres effets sur le corps.

  1. Les extraits à spectre complet sont souvent considérés comme procurant un plus grand bénéfice thérapeutique que les isolats. Ceci est dû à ce qu’on appelle l’effet d’entourage — un processus par lequel divers composés de la plante de cannabis agissent ensemble pour produire de plus grands bienfaits.
  2. Les isolats de CBD commencent souvent par un spectre complet, mais subissent un traitement ultérieur pour tout éliminer de l’extrait, à l’exception du CBD. Ces extraits permettent une plus grande standardisation des produits CBD par les fabricants et garantissent une absence totale de THC et autres cannabinoïdes.

Les produits CBD fabriqués à partir d’isolats ont tendance à être moins chers, mais offrent moins d’effets à large spectre sur l’organisme que les produits à spectre complet.

Il existe une autre catégorie d’extraits dont on ne parle pas souvent : les extraits à spectre contrôlé.

5. Que signifie “large spectre” ?

Le large spectre est un terme utilisé pour décrire les extraits de cannabis qui se situent entre un spectre complet et d’un isolat.

Ils sont obtenus en isolant chaque cannabinoïde — habituellement le CBD, le CBC, le CBG, le CBN et le THC.

Ces isolats sont ensuite mélangés ensemble dans un ratio exclusif pour le produit final. Cette pratique procure au produit final ce qui ressemble à des niveaux de cannabinoïdes à spectre complet, mais il est fait manuellement. Il permet aux fabricants de maintenir des ratios normalisés pour chaque cannabinoïde.

En gros, le profil cannabinoïde est contrôlé par le fabricant. Il ne contient essentiellement qu’une large gamme de cannabinoïdes que l’on trouve naturellement dans cette plante.

Des terpènes sont aussi couramment ajoutés aux extraits à large spectre pour imiter davantage les niveaux naturels de la plante de cannabis.

6. Puis-je bénéficier des mêmes bénéfices du CBD en le fumant ?

Le CBD est facilement absorbé par les poumons et procure à l’organisme les mêmes bienfaits que l’utilisation orale.

Cependant, il y a quelques différences importantes entre l’inhalation et la prise orale de CBD. Par exemple, si vous utilisez le CBD pour des troubles gastro-intestinaux ou de l’inflammation, la consommation orale est beaucoup plus appropriée. Cela est dû au fait que la prise orale de ce composé libère directement le CBD et d’autres composés dans le tube digestif, et ne déclenche pas la même réaction inflammatoire que lorsqu’on le fume.

Fumer, quelle que soit la substance, déclenche une inflammation et introduit des sous-produits nocifs dans tout l’organisme, à savoir le monoxyde de carbone et les hydrocarbures résultant du processus de combustion.

Lisez ceci pour en savoir plus sur la biodisponibilité des différentes formes de CBD.

7. Quelle forme de CBD est la meilleure ? Laquelle dois-je utiliser ?

Il existe de nombreuses formes différentes de CBD, notamment :

Nous fournissons beaucoup plus de détails sur chaque forme de CBD dans les guides énumérés ci-dessus — en soulignant quand les utiliser, quand les éviter, et comment trouver les meilleurs produits dans chaque catégorie.

Dans l’ensemble, la meilleure forme de CBD variera d’une personne à l’autre en fonction des symptômes et des préférences personnelles :

  1. Pour un usage général — les huiles, les teintures, les produits comestibles et les capsules de CBD sont les meilleures options.
  2. Pour un usage topique — les crèmes, les pommades, les baumes, ainsi que les bombes de bain au CBD à haute puissance sont de bons choix.
  3. Pour un usage thérapeutique — pour le traitement des symptômes modérés à sévères — les huiles, les capsules et les topiques CBD de haute puissance (pour les conditions topiques) représentent les options les plus fiables. Ces produits peuvent se révéler plus efficaces lorsqu’ils sont mélangés à d’autres herbes ou suppléments conçus pour une condition spécifique (comme l’insomnie ou l’anxiété par exemple).

D’autres options comme les bombes de bain, les shots de CBD, les huiles à faible puissance, les bonbons gélifiés, les produits comestibles, les thés et le café sont moins fiables pour les symptômes plus graves. Il peut se révéler difficile d’atteindre la dose thérapeutique avec ces options, et d’autres ingrédients comme le sucre ajouté peuvent nuire à l’organisme à des doses plus élevées.

8. Quelle dose de CBD dois-je prendre ?

La dose de CBD peut varier considérablement d’une personne à l’autre. Les doses recommandées peuvent varier de 5 mg par jour, jusqu’à 150 mg par jour ou plus.

Chaque fois que vous utilisez le CBD pour la première fois, nous vous suggérons de commencer doucement mais surement. Commencez par la dose la plus faible d’environ 5 mg par jour et augmentez graduellement au cours des deux semaines qui suivent.

Pour certains symptômes, vous saurez immédiatement quand vous aurez atteint la bonne dose lorsque vos symptômes seront soulagés. D’autres fois, les bienfaits du CBD peuvent prendre plusieurs semaines, alors nous vous recommandons d’augmenter jusqu’à la dose suggérée de CBD en fonction de votre poids et du niveau d’effets désiré, et de la maintenir constante pendant quelques semaines. Pendant ce temps, surveillez vos symptômes et ajustez la dose en conséquence.

9. Le CBD soluble dans l’eau est-il meilleur ?

Le CBD soluble dans l’eau n’existe pas dans la nature. Pour rendre le CBD plus soluble dans l’eau (en théorie en le rendant plus absorbant), les scientifiques doivent modifier les extraits de CBD avec des techniques spéciales. Actuellement, peu de recherches suggèrent que le CBD soluble dans l’eau est meilleur que le CBD ordinaire.

Il existe plusieurs façons de rendre le CBD plus soluble dans l’eau :

1. Le CBD Liposomal — En utilisant des machines à ultrasons de haute technologie, les composés liposolubles comme le CBD peuvent être convertis en petites sphères solubles dans l’eau appelées liposomes. Le produit final est appelé nano-émulsion.

2. Les Nano cristaux de CBD Une autre technique consiste à fragmenter les gros cristaux de CBD en minuscules fragments — ce qui donne à la poudre de cristal une plus grande surface spécifique pour qu’elle se dissolve plus efficacement dans l’eau.

De nombreuses compagnies suggèrent que le CBD liposomal ou nano (CBD soluble dans l’eau) est plus facilement absorbé par le tube digestif — ceci dit, aucune donnée ne le confirme réellement. À l’heure actuelle, les extraits hydrosolubles ne sont pas considérés comme ayant un effet bénéfique sur l’absorption et existent simplement comme un outil marketing.


III. Légalité du CBD et questions relatives à l’expédition

1. Le CBD est-il légal dans mon pays ?

Bien que le cannabis reste illégal dans la plupart des pays du monde, on a assisté à de nombreux mouvements au cours des dernières années visant à changer des lois dépassées. Aujourd’hui, la plupart des pays développés ont mis en place des lois médicales sur le cannabis pour donner accès à ceux qui ont reçu l’approbation d’un médecin.

D’autres pays ont adapté leur législation pour exclure le CBD de la liste des substances interdites en raison de l’absence totale d’effets psychoactifs du CBD. Des pays comme le Canada, les États-Unis, le Mexique et la plupart des membres de l’Union européenne réglementent les produits CBD selon qu’ils sont fabriqués à partir de plants de marijuana ou de chanvre — qui se différencient par la quantité de cannabinoïdes psychoactifs — le THC — que la plante produit.

Les lois régissant les produits CBD et du chanvre peuvent varier grandement, et sont sujettes à de fréquents changements. Nous vous recommandons de consulter nos guides juridiques sur le CBD en fonction de votre pays spécifique pour plus d’informations à jour.

Actuellement, le CBD est légal dans les pays suivants :

  • Bulgarie
  • Canada
  • Colombie
  • Danemark
  • Estonie
  • Allemagne
  • Grèce
  • Hongrie
  • Irlande
  • Lettonie
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Pays-Bas
  • Norvège
  • Paraguay
  • Pologne
  • Roumanie
  • Slovénie
  • Espagne
  • Suède
  • Suisse
  • Royaume-Uni
  • États-Unis
  • Uruguay

Il y a beaucoup d’autres pays dans le monde qui n’ont pas rendu explicitement légaux les produits CBD ou du chanvre, mais qui ont mis en place des programmes médicaux ou décriminalisé les produits CBD — ce qui les rend difficiles à acheter, mais pas illégaux à posséder.

Cet espace évolue rapidement, alors assurez-vous de rester au courant en suivant notre newsletter ou notre page Facebook pour les mises à jour.

2. Quelle est la limite légale du THC dans les produits CBD ?

La principale différence entre les lois nord-américaines et européennes sur les produits du chanvre réside dans la quantité de THC qui peut rester dans le produit final avant qu’il ne soit considéré comme illégal.

En Amérique du Nord, le seuil pour la vente légale de produits à base de chanvre comme supplément nutritionnel est de 0,3 % du poids total. En Europe, de 0,2 %.

Certains pays, comme la France ou le Danemark, n’autorisent que les extraits de CBD contenant 0% de THC.

Ce nombre est important, alors assurez-vous de connaître la limite légale avant de commander. Si vous habitez en Europe, nous vous recommandons de vous procurer un isolat de CBD si vous achetez aux États-Unis afin de vous assurer que le produit que vous recevez demeure sous le seuil de 0,2 %.

Aucun de ces produits ne vous donnera l’impression de “planer”, même avec 0,3 % de THC. Vous devriez consommer une quantité importante d’huile pour obtenir un effet psychoactif à cette concentration.

3. Puis-je commander du CBD aux États-Unis si j’habite à l’étranger ?

Beaucoup de leaders de l’industrie du CBD à l’heure actuelle opèrent à partir des États-Unis — tant et si bien que de personnes vivant à l’étranger en Europe, en Australie, en Amérique du Sud et en Asie se demandent si elles peuvent commander des produits CBD auprès de compagnies basées aux États-Unis.

Il y a deux obstacles auxquels vous devrez peut-être faire face si vous souhaitez faire expédier du CBD des États-Unis vers votre pays d’origine :

A) Le CBD pourrait ne pas être légal dans votre pays

Le premier point est le plus important. Vous devriez toujours vérifier les lois en vigueur dans votre pays avant de commander du CBD des États-Unis. Rappelez-vous qu’aux États-Unis, la limite légale de THC dans les produits de chanvre est de 0,1 % plus élevée que dans la plupart des pays d’Europe et d’autres pays du monde. D’autres endroits imposent une limite de THC de 0 pour cent.

Certains pays interdisent catégoriquement les produits de chanvre — il n’est donc pas conseillé de les faire expédier à votre domicile ou à une autre adresse pour quelque raison que ce soit.

La solution de contournement :

Si des limites de THC sont en vigueur dans votre pays d’origine, il est sage de commander des produits à base d’isolats de CBD des États-Unis pour vous assurer de rester en dessous des limites fluctuantes de THC.

B) La compagnie CBD auprès de laquelle vous commandez pourrait ne pas expédier directement à votre adresse

Beaucoup de compagnies CBD aux États-Unis n’expédient pas à l’étranger. Nous avons listé où chaque compagnie livrera dans chaque article, ainsi si une marque vous intéresse, n’oubliez pas de consulter la section d’expédition de la page en question.

La solution de contournement :

Si vous trouvez une compagnie qui ne vous livre pas directement, il existe une solution de contournement facile pour que le produit vous soit expédié à votre adresse. C’est ce qu’on appelle le “réacheminement du courrier” (ou Mail forwarding).

Le réacheminement du courrier vous donnera une adresse américaine à entrer au moment de passer votre commande sur le site. Une fois que le colis arrive à leur adresse, les employés de l’entreprise reconditionneront et expédieront la commande à votre adresse finale. Cela coûte plus cher, mais s’il y a un produit sur lequel vous voulez vraiment mettre la main et qui ne vous sera pas livré directement, il s’agit d’un excellent moyen de procéder.

Nous vous recommandons d’utiliser un service tel que Shipito si vous commandez des produits des États-Unis.


IV. Questions sur le CBD et les sciences de la santé

1. Le CBD interagit-il avec d’autres médicaments ?

Le CBD est généralement considérée comme sûr et présente un faible potentiel d’interaction avec d’autres médicaments ou suppléments.

Toutefois, il y a quelques exceptions à cette règle.

Le principal problème que le CBD peut poser avec d’autres médicaments concerne le foie. Le foie est responsable du métabolisme de toutes sortes de composés de l’organisme, y compris ceux qui sont fabriqués naturellement comme les hormones ou les cellules sanguines.

Lorsque nous prenons de grandes quantités de CBD qui submergent le foie, d’autres composés qui suivent la même voie métabolique peuvent s’accumuler. Les effets de ces médicaments peuvent donc durer plus longtemps que prévu, ce qui augmente les risques d’effets secondaires.

Chaque médicament est métabolisé par différentes enzymes dans le foie. Si vous prévoyez utiliser le CBD en association avec d’autres médicaments, nous vous recommandons de demander à votre médecin s’il existe des interactions médicamenteuses connues avec le CBD. Vous pouvez également rechercher les enzymes impliquées dans le métabolisme de ces médicaments et les comparer aux enzymes connues impliquées dans le métabolisme du CBD.

Le CBD est métabolisé par des enzymes hépatiques spécifiques :

  • CYP1A1
  • CYP1A2
  • CYP1B1
  • CYP2B6
  • CYP2D6
  • CYP3A5

D’autres médicaments peuvent interagir avec le CBD s’ils agissent sur les mêmes voies. Il peut s’agir d’inhibiteurs de l’adénosine, d’agonistes ou d’antagonistes des endocannabinoïdes ou de médicaments opioïdes.

Consultez toujours votre médecin avant de prendre du CBD avec d’autres médicaments.

2. Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Le CBD compte très peu d’effets secondaires et ceux qu’il produit sont généralement très légers.

Cela dit, certains effets secondaires peuvent survenir lors de l’utilisation de CBD, en particulier à des doses plus élevées ou chez des personnes particulièrement sensibles.

Les effets secondaires du CBD peuvent inclure :

  • Anxiété
  • Changements dans l’appétit
  • Changements d’humeur
  • Diarrhée
  • Étourdissements
  • Somnolence
  • Sécheresse de la bouche
  • Nausées
  • Vomissements

3. Le CBD crée-t-il une dépendance ?

En bref, la réponse est non. Le CBD lui-même ne crée pas de dépendance et a peu de chances d’entraîner une tolérance ou une dépendance physique — en particulier par rapport à d’autres analgésiques ou anxiolytiques comme les opioïdes ou les benzodiazépines.

Cependant, le CBD peut engendrer une accoutumance à mesure que les gens commencent à compter sur ce supplément comme source de soulagement de leurs symptômes. Lorsque le CBD commencera à s’estomper, de nombreux utilisateurs voudront prendre une autre dose pour soulager à nouveau leurs symptômes.

Toutefois, c’est très différent d’une dépendance physique.

Au cours d’une dépendance physique, l’organisme perd sa capacité de maintenir l’homéostasie sans le médicament, ce qui entraîne de graves symptômes de sevrage lorsque le médicament n’est plus dans le système. Cela ne se produit pas avec le CBD — le pire qui puisse arriver si vous cessez de le prendre, même après de nombreuses années d’utilisation, réside dans le fait que vos symptômes peuvent commencer à réapparaître.

4. L’huile de CBD me fera-t-elle planer ?

Le CBD n’est pas psychoactif — ce qui signifie qu’il ne produira pas d’effets planants, même à de très fortes doses.

La plupart des produits commercialisés contenant du CBD ne contiennent pas plus de 0,3 % de THC, ce qui les maintient bien en dessous du seuil psychoactif.

Néanmoins, de nombreux produits contiennent du THC à dose psychoactive, surtout dans les pays où le cannabis est légal.

Il est important de toujours vérifier la teneur en THC des produits avant de les acheter. Tous les produits prétendant être sans THC, ou contenant moins d’environ 0,5% de THC peuvent être pris sans crainte de planer.

D’autres cannabinoïdes à surveiller pour éviter les effets psychoactifs sont le THCV, le THCVA et le THCA.

5. Peut-on faire une overdose avec le CBD ?

En bref, la réponse est non. Même à fortes doses, le CBD s’est révélé non létal.

Toutefois, prendre trop de CBD peut augmenter le risque des effets secondaires énumérés ci-dessus. Vous pouvez vous sentir léthargique et somnolent, ce qui peut nuire à votre capacité de faire fonctionner des machines.

6. Avec quels récepteurs et enzymes le CBD interagit-il ?

Pour ceux d’entre vous qui s’intéressent aux interactions biochimiques plus fines du cannabis — vous n’êtes pas seuls. Voici une liste des récepteurs et des enzymes avec lesquels il a été démontré que le CBD interagit :

  • 15-lipoxygénase
  • Agoniste des récepteurs 5HT1A (récepteur de sérotonine)
  • 5-lipoxygénase
  • Adénosine (A2a)
  • Arylalkylamine N-acétyltransférase
  • FAAH
  • Glutathion peroxydase
  • Glutathion réductase
  • Indoléamine-2,3-dioxygénase
  • Mg2+-ATPase
  • Phospholipase A2
  • Récepteur nucléaire PPARγ
  • Récepteurs de la douleur vanilloïde (TRPV1, TRPV2, TRPV3)

Vous ne voyez pas votre question ?

Envoyez-nous vos questions via notre page de contact — nous serons ravis de vous aider !

Nous élargissons constamment notre base de connaissances sur le CBD et nous aimerions recevoir vos commentaires sur ce que vous voulez savoir ensuite.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Soyez le premier à connaître nos nouveautés et nos offres spéciales!

Vous vous êtes enregistré avec succès!

L'abonnement a échoué!