Evidence based

Qu’est-ce que l’effet d’entourage ?

Il y a plus de 113 cannabinoïdes connus et des centaines d’autres substances phytochimiques dans la plante de cannabis, tous travaillant ensemble pour produire l’effet entourage.

Article By
Justin Cooke , Posté 3 semaines depuis

  • Table des matières

La plupart des gens connaissent bien les cannabinoïdes THC et CBD — mais ce ne sont que deux des plus de 113 cannabinoïdes différents présents dans la plante de cannabis.

Bien que le CBD et le THC aient des effets physiologiques évidents sur le corps — comme l’ont souligné les cinq dernières décennies de recherche scientifique — les effets du cannabis ne se limitent pas à ces deux composés.

Les chercheurs ont été surpris de constater que les extraits de plantes entières avaient des effets différents — souvent plus puissants — que les composés purs isolés.

Il a été découvert par la suite que c’était dû à une interaction complexe entre tous les cannabinoïdes, terpènes et autres composés phytochimiques présents dans la plante de cannabis — une synergie appelée effet d’entourage.

Bien que de telles découvertes soient une mauvaise nouvelle pour les chercheurs (il est beaucoup plus difficile de quantifier et de comprendre les relations complexes entre chaque composé), elles nous donnent des informations utiles pour une meilleure utilisation médicinale de la plante.

Dans cet article, nous apprendrons à connaître la plante de chanvre / marijuana et discuterons de plusieurs cannabinoïdes, terpènes et autres composés phytochimiques essentiels afin de mettre en évidence la manière dont dont ils travaillent ensemble pour produire des bienfaits plus intenses et durables que tout autre cannabinoïde en solitaire.

Qu’est-ce que l’effet d’entourage ?

L’effet d’entourage est un terme utilisé pour décrire l’interaction complexe entre tous les différents composés chimiques , ou « entourage »de la plante de cannabis.

Cela comprend les 113 cannabinoïdes, des centaines de terpènes, lignanes, flavonoïdes, polyphénols et de nombreux autres produits chimiques à l’état de traces présents dans la plante de cannabis.

Aux débuts de la recherche sur le cannabis, dans les années 1960, les chercheurs ont identifié les principaux effets psychoactifs causés par l’un de ses composés appelé tétrahydrocannabinol (THC). D’autres cannabinoïdes ont été découverts à cette époque, mais les chercheurs ont consacré l’essentiel de leurs efforts à révéler les secrets du seul THC.

Il a été découvert par la suite que, bien que le THC produise encore des effets psychoactifs sous sa forme isolée, les extraits de plantes entières provoquent moins d’effets secondaires et procurent dans l’ensemble des bienfaits beaucoup plus importants.

Des composés de THC synthétiques purifiés ont produit des effets secondaires imprévisibles et souvent dangereux.

La compréhension de la synergie à l’œuvre dans la plante de cannabis a vraiment commencé à se développer lorsque les chercheurs ont ont commencé à étudier le rôle du CBD dans dans les bienfaits médicinaux du cannabis.

En 2006, des recherches ont montré qu’en ajoutant du CBD à une dose de THC, les effets secondaires négatifs du THC étaient considérablement réduits [1]. Bien que plusieurs théories se proposent d’expliquer ce phénomène, la théorie dominante suggère que le CDB a un effet protecteur sur le THC, ralentissant sa dégradation et offrant des effets opposés sur des phénomènes comme l’anxiété et la stimulation mentale Ce qui contrebalance certains effets secondaires négatifs du THC et améliore bon nombre de ses bienfaits.

D’autres cannabinoïdes ont également montré des effets similaires, notamment le CBC, le CBG et le CBN, pour pour ne citer qu’eux (mais nous reviendrons la-dessus plus tard).

La plupart des gens nomment ces interactions positives entre les différents composés de cannabis l’effet d’entourage Ce concept est familier dans le monde de la phytothérapie.

Le terme plus commun pour l’effet d’entourage est synergie végétale.

Définition de la synergie végétale

La synergie est l’idée que certains composés, ensemble, produiront des effets plus importants en combinaison que la somme de leurs parties.

La synergie végétale fait référence à la synergie entre les composés présents dans une même plante – et elle est plus courante que vous ne le pensez [6].

Voici une autre façon de concevoir la synergie :

Un autre exemple de synergie

L’effet d’entourage concerne spécifiquement les cannabinoïdes et leur interaction. Mais il existe d’autres exemples de la façon dont les composés originaux des plantes fonctionnent mieux lorsqu’ils sont pris en combinaison les uns avec les autres.

Le millepertuis est une plante bien connue pour ses effets antidépresseurs en raison d’un composé appelé hypéricine. Cependant, lorsqu’elle est isolée, l’hypéricine n’apporte aucun bienfait, bien au contraire elle aggrave les symptômes.

Les scientifiques ont testé un extrait de la plante dans son entièreté, à l’exception de l’hypericine, pour contrôler si cela fonctionne dans l’autre sens : les résultats n’ont montré aucun bénéfice antidépresseurs.

Les chercheurs en ont conclu que l’hypéricine était l’ingrédient actif de l’activité antidépressive du millepertuis, mais qu’elle dépend de tous les autres composants pour faire son travail efficacement. La plante a fondamentalement besoin de tous ses composés pour produire des bienfaits mesurables.

Le cannabis fonctionne de façon similaire et nous commençons à trouver des divergences entre les utilisations de CBD dans les extraits à spectre complet et les isolats de CBD (extraits fabriqués sans les autres éléments de l’entourage).

La synergie, agit comme un orchestre

La synergie agit comme un orchestre — chacun des composés de la plante joue le rôle d’instrument dans l’orchestre. Lorsqu’ils se combinent, ils produisent un son complexe et harmonieux, agréable à l’oreille. Identifier un seul instrument peut s’avérer difficile. C’est l’orchestre dans son ensemble que nous entendons.

N’écouter qu’un seul de ces instruments  — comme isoler des cannabinoïdes pour la recherche — est beaucoup moins agréable pour les oreilles et réduit la complexité de l’orchestre dans son ensemble.

Essayez d’écouter uniquement le tuba dans un orchestre, la sonorité ne donnera pas grand chose.Même les instruments les plus importants — trompette, violon et flûte — n’auront pas la profondeur qu’offre l’orchestre l’orchestre.

Comment fonctionne la synergie

Il existe de nombreuses façons dont les composés peuvent travailler ensemble pour produire leurs effets.

Parmi les exemples les plus significatifs, on peut citer :

  1. L’augmentation de la biodisponibilité (absorption des composés par le tractus gastro-intestinal)
  2. L’interférence avec les processus de transport cellulaire (comme l’amélioration du passage à travers la barrière hémato-encéphalique)
  3. L’activation de promédicaments (composés inactifs qui deviennent actifs dans le foie)
  4. Le ralentissement de la désactivation des composés actifs en métabolites inactifs
  5. La production d’effets similaires par des mécanismes séparés
  6. L’inhibition de la liaison des composés aux récepteurs cellulaires (bloquant les effets d’autres composés)
  7. L’amélioration de la liaison des composés aux récepteurs cellulaires (augmentant les effets des composés)

Présentation de l’entourage du cannabis

Il existe des centaines de composés différents dans la plante — chacun offrant sa propre contribution aux effets de la plante dans son ensemble.

Il est donc difficile d’étudier la plante quantitativement  – avec autant de composés à étudier, il est presque impossible de déterminer lequel est responsable de tel ou tel effet et encore plus difficile de déterminer quels composés interagissent de manière synergique pour produire ces effets.

Ce qui rend les choses encore plus confuses, c’est que les concentrations de chaque composé peuvent varier considérablement d’une variété de cannabis à l’autre, voire d’une plantation à l’autre.

Bien qu’il n’y ait aucun moyen de mettre en évidence de manière définitive chaque cannabinoïde et son rôle dans l’effet d’entourage, nous pouvons en revanche vous faire part de notre état de compréhension actuel de certains  des composés les plus importants.

Examinons à présent quelques-uns des principaux membres de l’entourage du cannabis.

1. Les cannabinoïdes

Les cannabinoïdes sont les principaux composants actifs de la plante de cannabis.

Les ‘locomotives’ que sont le THC et le CBD fournissent une grande partie des effets thérapeutiques de la plante.

D’autres cannabinoïdes tels que le CBC, le CBG ou le CBN procurent des bienfaits qui leur sont propres et interagissent avec ces locomotives pour en améliorer l’absorption, en réduire les effets secondaires négatifs ou encore, améliorer les effets sur le corps.

A) THC (Delta-9 THC)

Le THC est le principal ingrédient psychoactif de la plante de cannabis. Il fonctionne en activant les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. Le déclenchement des récepteurs CB1 dans le système nerveux central provoque une modification du taux de sérotonine, ce qui confère à ce composé des effets secondaires psychoactifs.

La plupart des huiles de chanvre ne contiennent du THC qu’en petite quantité (moins de 0,2%). Certaines variétés de cannabis peuvent de marijuana peuvent toutefois contenir jusqu’à 30% de THC.

Les effets du THC :
  • Stimulant de l’appétit
  • Sédatif (à faibles doses)
  • Stimulant (à fortes doses)
  • Psychoactif

B) THCV (tétrahydrocannabivarine)

La différence entre la THCV et le THC n’est que de deux atomes de carbone. Les effets de ce composé sont très similaires à ceux du THC et peuvent produire de légers effets psychoactifs. Toutefois, les effets du THCV sont nettement plus faibles que ceux du THC. Certaines recherches suggèrent que les effets psychoactifs de la THCV sont seulement 20 à 25% aussi intenses que ceux du THC. [3].

Effets de la THCV :
  • Coupe-faim
  • Euphorisant
  • Antispasmodique
  • Paranogène (induit la paranoïa)

C) CBD

Le CBD est le principal composé médicinal de la plante de cannabis. Il fonctionne très différemment du THC.

Alors que le THC stimule les récepteurs endocannabinoïdes, le CBD n ‘entretient avec eux que des interactions mineures. Au lieu de cela, le CBD active différents récepteurs tels que les récepteurs opioïdes de la douleur, les récepteurs vanilloïdes, et il inhibe de manière compétitive la dégradation de nos endocannabinoïdes tels que l’anandamide et le 2-AG.

Le CBD est beaucoup plus efficace que le THC ou la plupart des autres cannabinoïdes pour améliorer notre capacité à maintenir l’homéostasie (équilibre). Cette capacité à réguler l’homéostasie lui confère une longue une longue liste de bénéfices sur le corps humain — allant de l’inhibition de l’inflammation et de la douleur à la régulation des hormones et à la réduction du stress.

Effets du CBD :
  • Anti-inflammatoire
  • Suppresseur léger de l’appétit (anorexigène)
  • Diminue le stress
  • Sédatif léger
  • Antiémétique (prévient les vomissements)
  • Réduit les effets secondaires du THC

D) CBC

Dans la plupart des cas, le CBC est le troisième cannabinoïde le plus répandu, à quelques exceptions près. Ce composé est non psychoactif et offre une excellente une excellente action anti-anxiété et antidépressive, en particulier en association avec le CBD. Malheureusement, il existe peu d’études pour quantifier les effets de ce cannabinoïde, mais on peut s’attendre à voir beaucoup plus d’informations sur ce cannabinoïde dans un avenir proche.

Effets du CBC :
  • Antidépresseur
  • Sédatif léger
  • Anti-anxiété

E) CBG

Le CBG est l’un des précurseurs d’autres cannabinoïdes comme le THC. Il inhibe de nombreux effets du THC en produisant un effet opposé — notamment en bloquant l’activation. l’activation de la sérotonine pour réduire les effets secondaires psychoactifs. C’est également l’un des cannabinoïdes anti-anxiété les plus puissants que l’on puisse trouver dans la plante.

Effets du CBG :
  • Anti-anxiété
  • Adaptogène
  • Léger sédatif
  • Inhibe certains des effets du THC

F) CBN (CANABINOL)

Le CBN est un sous-produit du THC. Lorsque le THC se décompose, une partie est convertie en CBN. Ce cannabinoïde est essentiellement non psychoactif mais produira des effets secondaires psychoactifs légers chez certaines personnes.

Ce composé est plus sédatif que la plupart des autres cannabinoïdes, il est donc idéal pour les personnes utilisant le cannabis pour lutter contre l’insomnie, l’anxiété ou un stress élevé.

Effets du CBN :
  • Sédatif
  • Anti-anxiété
  • Stimulant de l’appétit

2. Les terpènes

Les terpènes sont de petits composés aromatiques (ils s’évaporent à basse température et dégagent un arôme).

Si vous avez déjà consommé de la marijuana ou un extrait de chanvre de haute qualité, vous avez probablement expérimenté l’arôme de la plante de cannabis. L’arôme peut varier considérablement d’une variété de cannabis à l’autre — principalement en raison des différents terpènes du cannabis.

Certains des terpènes présents dans le cannabis sont communs à d’autres espèces d’autres espèces non apparentées — telles que le limonène des agrumes, le myrcène de la noix de muscade ou le pinène du pin. Ce sont ces terpènes en commun qui confèrent aux plantes de chanvre et de marijuana un ensemble complexe d’arômes.

Ces terpènes contribuent également fortement à l’effet d’entourage de la plante, comme le soulignent les recherches, bien qu’ils ne représentent que 1% du poids de la plante de cannabis [4].

Certains terpènes améliorent l’absorption des cannabinoïdes par le tube digestif et les poumons, ce qui produit des effets plus puissants. D’autres ralentissent le métabolisme des cannabinoïdes dans le foieet d’autres encore induisent des effets thérapeutiques sur la dépression, l’anxiété, la douleur ou les tension musculaires — renforçant ainsi encore d’avantage les effets de la plante dans son ensemble.

Liste des terpènes courants du cannabis

  • α-humulène Un puissant antibactérien
  • Alpha Bisabolol Anti-inflammatoire
  • alpha-Terpinéol  Sédatif, antioxydant et activateur de la mémoire
  • β-PinèneStimulant mnésique (mémoire), neuroprotecteur et anti-inflammatoire
  • β-caryophyllène Anxiolytique, antidépresseur, sédatif
  • Bisabolol Anti-inflammatoire
  • Bornéol Sédatif, relaxant musculaire, neuroprotecteur
  • D-Linalol Relaxant musculaire, antalgique, anxiolytique
  • Géraniol Antioxydant puissant
  • Limonène Anxiolytique, antidépresseur, renforce la liaison aux récepteurs cannabinoïdes
  • Mycène Analgesique, sédatif, améliore l’absorption des cannabinoïdes

3. Autres substances phytochimiques

Il existe des centaines d’autres composés dans la plante de cannabis, dont beaucoup ont des effets thérapeutiques puissants. Ils sont beaucoup trop nombreux pour être énumérés ici, et la plupart restent mal compris par la science.

De nombreux composés phytochimiques présents dans le cannabis sont également des composants actifs d’autres plantes médicinales, mais certains sont propres au genre cannabis.

Bien qu’on puisse encore débattre du rôle que chacun de ces composés

phytochimiques joue dans les effets du chanvre et de la marijuana d’un point de vue général, il est toutefois bien compris qu’ils constituent un facteur important contribuant à l’effet d’entourage global de la plante.

Les cinq composés non-cannabinoïdes et non terpéniques du cannabis :

  • Acide benzoïque Antibactérien
  • Hydroxycinnamique  Anti-inflammatoire
  • Apigénine  Un anti-anxiété puissant et composés oestrogéniques
  • Lignanamides  Anti-inflammatoires et anti-cancer
  • Stilbènes  Puissants antioxydants

Huiles de chanvre à spectre complet et isolats

Lorsqu’il est question de l’effet d’entourage,  il faut considérer deux formes d’extraits de chanvre : les huiles de chanvre à spectre complet et les isolats de CBD.

Cette distinction est essentielle dans la mesure où les huiles à spectre complet sont les seuls produits qui tirent parti de l’effet d’entourage. L’ensemble de plusieurs cannabinoïdes, terpènes et autres substances phytochimiques dans le produit final offre des bienfaits plus vastes et plus puissants sur l’organisme.

Les isolats, par contre, sont du CBD pur il n’y a pas d’effet d’entourage avec ces produits.

Certaines entreprises tentent d’ajouter ces composés après la purification, ce qui présente certains avantages, mais n’offre pas le même degré de complexité que l’huile à spectre complet en termes de synergie.

Choisir les bons extraits de CBD

D’une manière générale, les extraits à spectre complet sont une meilleure option pour la plupart des applications du cannabis. Les composés phytochimiques additionnels amplifient les effets de l’extrait dans son ensemble (couvrent un éventail plus large de conditions) et ils ont tendance à produire moins d’effets secondaires que les versions isolées ou synthétiques

Cela dit, tous les extraits à spectre complet ne sont pas créés égaux. Pour certaines conditions, il est bénéfique de trouver un extrait riche en d’autres phytochimiques dont il a été prouvé qu’ils sont efficaces pour ces pathologies.

L’anxiété, par exemple, sera beaucoup mieux traitée en ayant recours à un extrait un extrait de chanvre contenant du CBN, du CBG, du CBD, et des terpènes comme le myrcène ou le limonène.

La dépression répondra mieux mieux avec les cannabinoïdes plus stimulants, le THC et le THCV, ainsi qu’avec des terpènes plus stimulants comme comme le bêta-caryophyllène.

Pour cette raison, nous recommandons de suivre les recommandations de sites Web indépendants, tels que Daily CBD, dont le personnel compétent comprend la complexité de l’effet d’entourage et est en mesure de recommander des produits spécifiques en fonction de la composition en cannabinoïdes, terpènes et des autres substances phytochymiques.

Conclusion

L’effet d’entourage montre à quel point la nature est incroyable — lorsque les cannabinoïdes sont isolés, ils ont tendance à avoir un effet moins prononcé — mais lorsqu’ils travaillent ensemble, ils peuvent démultiplier les effets de la plante.

Lorsque vous cherchez à acheter du CBD, vous devez tenir compte de vos besoins. Le CBD à spectre complet inclut dans son extrait autant de cannabinoïdes que possible afin de  tirer pleinement parti de cet effet.

Considérez les nombreux avantages de l’ensemble du spectre des cannabinoïdes. Chaque cannabinoïde possède des propriétés uniques qui qui procurent des bienfaits thérapeutiquesmédicinaux au corps humain et qui fonctionnent mieux ensemble.

Références

  1. Russo, E., & Guy, G. W. (2006). A tale of two cannabinoids : the therapeutic rationale for combining tetrahydrocannabinol and cannabidiol. Medical hypotheses, 66(2), 234-246.
  2. Castaneto, M. S., Gorelick, D. A., Desrosiers, N. A., Hartman, R. L., Pirard, S., & Huestis, M. A. (2014). Synthetic cannabinoids : epidemiology, pharmacodynamics, and clinical implications. Drug and alcohol dependence, 144, 12-41.
  3. Hollister, L. E. (1974). Structure-activity relationships in man of cannabis constituents, and homologs and metabolites of Δ9-tetrahydrocannabinol. Pharmacology, 11(1), 3-11.
  4. Potter, D. (2009). The propagation, characterisation and optimisation of cannabis sativa L as a phytopharmaceutical (Doctoral dissertation, King’s College London).
  5. Andre, C. M., Hausman, J. F., & Guerriero, G. (2016). Cannabis sativa : the plant of the thousand and one molecules. Frontiers in plant science, 7, 19.